9/21/2013

VOYAGE A TRAVERS LE TEMPS

Voyageons à travers le temps et retrouvons nous durant la colonisation espagnole.

Grace à l’heureuse initiative d’un homme  il est maintenant possible, pour les jeunes générations, de découvrir à travers trente maisons et immeubles ce qu’était l’architecture philippine durant la colonisation espagnole.

Trente maisons qui ont existées et que l’on retrouve, restaurées et parfaitement entretenues, dans un parc de 400 hectares qui se situe à deux heures et demie de route de Manille.


Dans le  resort de ‘’Las Casas Filipinas de Acuzar’’ à Bagac Bataan, il vous est possible de découvrir  trente maisons et buildings qui ont été sélectionnés en fonction de leurs caractéristiques historiques, culturelles et architecturales.

Venus de différents endroits de l’archipel, ces bâtiments ont été démontés, reconstruits et restaurés avant d’être proposés à la vue et à la visite des touristes.

Plus besoin de machine à remonter le temps pour découvrir ces merveilles du temps passé.
Merci à José ‘’Gerry’’ Acuzar pour son heureuse initiative.  

You don’t need a time machine to get a feel of how the so-called principalia, or the noble class, lived during the Spanish era. In fact, you can live the way they did for a weekend. A two-and-a-half-hour drive from Manila could take one to Las Casas Filipinas de Acuzar (The Philippine Houses of Acuzar), a sprawling resort in Bagac, Bataan, filled with restored Spanish mansions.


The 400-hectare park was built starting 2003 by property developer New San Jose Builders owned by Jose “Gerry” Acuzar. Acuzar himself chose some 30 old houses and colonial buildings based on their historical, cultural and architectural value from various areas in the Philippines which were transplanted into the Bagac development. It was opened to the public in 2010.

Among the Spanish mansions reconstructed in Bataan’s Las Casas Filipinas de Acuzar is Casa Jaen. The house was once home to the first mayor of the Neuva Ecija town of Jaen.

Casa Luna was built in 1850 and was owned by the Novicio family in what was then the town of Namacpacan—now the municipality of Luna (after Antonio and Juan Luna)—in La Union.

It was once storage for rice and sugar, then a Japanese garrison during the World War II. Now, Casa Lubao stands in Las Casas Filipinas de Acuzar in Bataan. Built in 1920, the house was owned by the Arastia and Vitug families of Lubao, Pampanga.


Unlike other structures in Las Casas Filipinas de Acuzar which were dismantled and rebuilt, Casa Mexico was reconstructed using materials from a junkyard. It was rebuilt based on an old photograph of the house that once stood in Mexico, Pampanga. 

Casa Quiapo, as its name suggests, once stood in the Quiapo District in Manila, on Hidalgo Street. It was the first campus of the University of the Philippines School of Fine Arts, whose first director was the mansion’s owner, Rafael Enriquez. 

Aside from the heritage houses, visitors to Bataan’s Las Casas Filipinas de Acuzar may also stay at a hotel in Paseo de Escolta, a street lined with structures that mimic old commercial structures of Manila.

Las Casas Filipinas de Acuzar in Bataan markets itself as a “living museum of Philippine customs and traditions.” Aside from reconstructing heritage houses from all over the Philippines, the resort also recreates the communities they once part of.


There’s a restaurant in Bataan’s Las Casas Filipinas de Acuzar called the Marivent Café, housed in the resort’s Casa Unisan. The mansion built in 1839 for the Maxino family  is said to be the first “bahay na bato” in Unisan, Quezon.

Pour se rendre à Bagac, à partir de Manille suivre la ‘’Bataan Provincial Expressway‘’ et en sortir à ‘’l’Exit 60’’. Bagac est une municipalité de troisième classe, d’une surface de 231 kilomètres carrés et qui fait face à la mer. Environ 25.000 personnes vivent à Bagac répartis dans 14 barangays.

Bagac est également l’endroit où a été érigée une tour de 27 mètres de haut. Un monument symbolisant le renouveau de l’amitié entre le Japon et les Philippines, après les exactions commises par l’armée impériale japonaise durant la seconde guerre mondiale.

Cette tour, construite par Rissho Kosei Kai, un organisme bouddhiste japonaise, a été inaugurée le 8 avril 1975. Elle se situe à deux cents mètres de l’endroit où a commencé la ‘’Marche de la mort de Bataan’’.

Si l’on ne peut qu’applaudir à l’initiative de José ‘’Gerry’’ Acuzar, il faut tout de même reconnaître qu’il n’est pas possible, loin de là, à la grande majorité des Philippins de se rendre à Bagac afin d’y contempler ce que l’on peut considérer comme leur patrimoine, leur l’héritage national.




Il s’agit d’une initiative privée et, en plus du prix du trajet pour se rendre à Bagac, il vous faudra payer l’entrée fixée à plus de 600 pesos par visiteur … pas donné à tous les Philippins de pouvoir visiter ‘’Las Casas Filipinas de Acuzar’’.

La plupart des Philippins ne connaissent absolument rien de l’histoire de leur pays.
La quasi totalité des œuvres d’art, que ce soit en architecture, en poterie, en bijouterie, mobilier, peinture, sculpture, etc. sont entre les mains de personnes privées.

Toutes ces merveilles sont gardées dans des musées privés ou soigneusement rangées dans des coffres et des tiroirs. Bien peu y ont accès, bien peu ont eu la chance de contempler ces témoignages d’un passé fort mal connu.




Comments are welcome.

Avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Retrouvez moi sur :
<  http://www.expatauxphilippines.blogspot.com  > 
pour plus d'information.

Forum en français sur :
< http://www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com >


Épouser une Femme Philippine”

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.



Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’




Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



No comments: